Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Loire Danube Rivières Fleuves

voilà le blog de notre voyage . Vous nous suivrez tout au long de notre route

Dunavea Bucarest- route vers la Transylvanie -Peles

Nous passons la frontière, et nous arrêtons pour la nuit à côté d'un lac avant de passer par Bucarest, juste un arrêt de quelques heures. C'est le gardien du parking qui nous à mis là.  Nous ferons un arrêt plus long en revenant de Transylvanie , c'est sur la route.

Route sur la montagne, escale pour la nuit , Alain suppose que ce sont des empreintes d'ours.....

C'est la campagne , mais quand même.

Pleine nature

L'endroit est très sympa, nous y rencontrons des roumains qui ont vécu en France et qui parlent très bien français , c'est très agréable.

Ce matin Waze nous fait tourner en rond, on découvre encore plus les villages alentours. Ici aussi avoir un cheval et une remorque ce n'est pas du folklore.

Chateau de Peles  (Se prononce Pelèche)

C'était la résidence d'été du roi Carolus I roi de Roumanie , Hohenzollern de naissance , donc qui fait pas les choses à moitié au niveau luxe et chichis. Construit fin XIXeme début XXeme.

Une belle vue sur les montagne alentours.

Hall d'entrée panoramique. C'est très sombre , certaines photos sont floues excusez le photographe, il fait ce qu'il peu.

C'est du néo-renaissance globalement, ça s'inspire aussi de l'orientalisme fin XIXeme aussi.

De jolis meubles souvent des copies, là c'est un original.

La salle d'armes, une collections impressionnantes.

Sûrement une récupe d'Azincourt......

Un petit escalier pour monter discrètement dans les étages, pas de chichi, pas s'embêter avec le grand escalier.

 

Un petit salon tout simple pour prendre le thé.

La salle à manger, seulement 36 convives.

Salle de bain , sobre baignoir en zinc, on est à la campagne quand même, mais le bidet et les lavabos étaient en marbre

Demain , plus spartiate, Bram château de Vlad l'empaleur.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article